Ces Français qui bousculent, eux aussi, l’automobile et la mobilité

Dans tous les esprits, deux entreprises étasuniennes figurent en tête des « disrupteurs » du secteur de l’automobile et de la mobilité. La première est Tesla, qui produit, certes, encore peu d’automobiles (env. 80 000 en 2016) mais qui, comme on vous l’expliquait dans ce billet, engrange des monceaux de précommandes pour ses voitures électriques équipées d’un système de conduite autonome. La « breaking news » du printemps, c’est que, le 10 avril, la capitalisation boursière de la firme d’Elon Musk a (brièvement) dépassé celle de General Motors, après avoir dépassé celle de Ford. L’autre disrupteur, d’une toute autre nature, est évidemment l’incontournable Uber, non coté mais valorisé quelque 70 milliards de dollars, malgré ses incessants déboires dans un certain nombre de villes et de pays.

lire plus

L’appel sortant, le sujet « old school » qui fait salle comble

Mort, l’appel sortant ? Cela fait des années que cela se répète. Alors comment expliquer que la conférence proposée par Diabolocom le 19 avril au salon Stratégie Clients – sur le thème « Pourquoi l’appel sortant redevient in » – ait fait le plein ? Ceux qui y étaient pourront vous confirmer que cela n’avait rien d’une veillée mortuaire et que l’appel sortant, loin d’être mort, est en train de se réinventer et de conquérir de nouvelles lettres de noblesse.

lire plus

Personne ne sait quelle sera la nouvelle chaîne de valeur de l’automobile. Encore que…

Tout le monde est d’accord : l’automobile telle qu’on l’a connue depuis une bonne soixantaine d’années, c’est bientôt fini. S’il se passe effectivement beaucoup de choses dans le secteur automobile, personne n’est aujourd’hui capable de dire, d’une part, à quoi ressemblera la nouvelle chaîne de valeur et, d’autre part, dans quel calendrier va se jouer la grande révolution de la mobilité individuelle qu’on n’en finit pas d’annoncer. Ça va être formidable : on n’achètera plus de voiture, on n’aura plus de problèmes de stationnement, des flottes de voitures – connectées, autonomes et propres – sillonneront nos villes, on les utilisera à la demande ; notre vie en sera grandement simplifiée et nos budgets « déplacement » allégés… D’accord. Mais quand ?

lire plus

MeilleursAgents dope sa prospection commerciale grâce au couple Salesforce-Diabolocom

Si vous voulez vendre un bien immobilier en France, il y a peu de chances que vous passiez à côté de MeilleursAgents : c’est le meilleur site pour avoir des informations précises et à jour sur le prix au m² de pratiquement n’importe quelle adresse en France. Chaque mois, grâce à la richesse et à la fiabilité de ses données, meilleursagents.com attire 1,5 millions de visiteurs uniques et réalise 150 000 estimations de biens. Gratuits pour les particuliers, les services d’information sur les prix et d’estimation de biens proposés sur le site sont un formidable outil de détection de projets de vente – et donc de mandats potentiels – pour les agences immobilières clientes de MeilleursAgents.

lire plus

Quand la voix reprend le dessus

L’engouement pour les applications de messagerie instantanée est peut-être bien le dernier triomphe de l’écrit sur la voix. Les progrès de la reconnaissance vocale, que tout un chacun peut expérimenter en interpellant Siri ou Cortana sur son smartphone ou en utilisant Google Now, redonnent de la crédibilité aux interfaces vocales qui n’ont jamais réussi à s’imposer dans l’univers du micro-ordinateur et dans les applications bureautiques. Combien de gens savent que leur PC ou leur Mac est par défaut équipé d’un système de reconnaissance vocale ? Et parmi ceux qui le savent, combien ont seulement essayé de l’activer ? Assurément très peu…

lire plus

Diabolocom annonce l’arrivée de Yoann FAUDRY au poste de Directeur du Développement

L’éditeur de solutions Diabolocom, qui a enregistré en 2016 une croissance de 25%, annonce l’arrivée à compter du mois de janvier 2017 de Yoann FAUDRY, avec pour mission l’animation des ventes, le développement international et la dynamisation du marketing de l’entreprise.

lire plus

Les constructeurs automobiles ont-ils raté le virage du e-commerce ?

Au moment où on ne parle que de voitures autonomes et où on nous explique à longueur d’articles que, demain, plus personne ne sera propriétaire de sa voiture, il y a quelque chose d’incongru à s’interroger sur l’intérêt des consommateurs pour l’achat 100 % online d’une voiture neuve… Et pourtant, c’est une question très intéressante, précisément parce que le secteur automobile, en particulier les constructeurs, est jusqu’ici resté en marge du e-commerce. De fait, en 2017, alors que l’on peut acheter en ligne à peu près tout et son contraire, les voitures neuves s’achètent toujours principalement dans le monde physique. Cette situation est-elle en train en de changer ? C’est ce que tend à vouloir démontrer le rapport Automotive Online Sales: The direct route to the customer de Capgemini Consulting (novembre 2016).

lire plus

Bilan 2016 et perspectives 2017 - Entretien avec Frédéric Durand, CEO de Diabolocom

Frédéric, avant de parler de Diabolocom et de relation client, quels sont les 3 mots qui, pour vous, résumeraient le mieux l'année 2016, et pourquoi ?

Frédéric Durand – Le premier mot est « environnement ». Le fait qu’en septembre 2016 la Chine et les Etats-Unis, qui totalisent 42% des émissions de CO2, aient ratifié l’accord de Paris (COP21), comme 114 autres pays à ce jour, montre que l’on n’en est plus à la simple prise de conscience quant à la réalité du réchauffement climatique et de ses effets. Évidemment, l’élection d’un climatosceptique cynique comme Trump, défenseur acharné des énergies fossiles, jette un sérieux doute sur la tenue des engagements pris sous Obama en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre… De même, je pense que la nouvelle administration américaine fera tout pour détricoter l’ordonnance interdisant les forages d’hydrocarbures en Arctique et dans l’Atlantique, prise in extremis en décembre par Obama.

lire plus

Pourquoi l’appel sortant va redevenir « in »

Vous allez dire : comment peut-on affirmer que l’appel sortant a de l’avenir alors qu’en 5 mois, 3 millions de Français se sont inscrits à la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel ? Eh bien, aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est justement pour cette raison que l’on peut l’affirmer. En effet, plus explicitement que toute étude de marché, l’adhésion massive à Bloctel dit ce dont les consommateurs ne veulent définitivement plus : être dérangés à tout bout de champ par des appels non sollicités et surtout sans aucune valeur ajoutée pour eux.

lire plus

Le renouveau du SVI et 3 bonnes raisons de l’utiliser

Les serveurs vocaux interactifs – ou SVI – ont eu longtemps mauvaise réputation, un peu comme le passage en boucle des premières mesures du Printemps de Vivaldi devenues pour tout le monde synonyme d’attente interminable au téléphone… Il faut reconnaître qu’à la fin des années 1980, quand on est passé en France des antiques téléphones à cadran aux premiers téléphones à touches, les SVI n’avaient pas grand-chose pour séduire les utilisateurs, aussi déroutés par l’utilisation des nouvelles touches « étoile » et « dièse » qu’agacés d’avoir affaire à une machine obtuse plutôt qu’à un être humain… Et puis, on s’y est fait, au point qu’aujourd’hui on se demande comment on pourrait se passer de ces services vocaux qui simplifient, bien plus qu’on veut bien l’admettre, les relations et les interactions entre les entreprises et leurs publics.

lire plus

Newsletter

Derniers articles